TROIS-RIVIÈRES : UNE UTILISATION FUTÉE DE L’ART PUBLIC !

La Ville de Trois-Rivières a eu une excellente idée.

Alors que des travaux de réfection étaient en cours sur la terrasse Turcotte, la Ville a saisi l’opportunité pour monter une exposition de photographies anciennes dans le but d’offrir une visite agréable aux promeneurs.

« On avait dû enlever des bacs à fleurs, la promenade nous apparaissait dénudée » nous confie Anne Laurence Dumont, architecte paysagiste, direction de l’aménagement et du développement durable, à la Ville de Trois-Rivières. « On savait cependant que la Ville possédait une importante collection de photos d’archive des premiers jours de ce qu’on appelait à l’époque le Boulevard. L’idée d’une exposition s’est imposée d’elle-même ».

C’est donc sous le thème La terrasse Turcotte au fil du temps que sont présentées de magnifiques photographies qui retracent la naissance et l’évolution de cette promenade que le maire de l’époque, Joseph-Édouard Turcotte, avait fait tracer afin d’offrir aux Trifluviens une vue magnifique sur le fleuve St-Laurent.

Profitant d’une subvention pour la relance des centres-villes, et en partenariat avec Culture Trois-Rivières, la Ville a pu faire l’acquisition de modules d’affichage culturel d’Artpublix.

« C’est la simplicité et l’adaptabilité du design, ainsi que la discrétion des structures qui se fondent dans leur environnement qui a influencé notre choix vers ce type d’installation » explique Anne Laurence Dumont.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour évaluer l’intérêt de cette exposition auprès des touristes et des Trifluviens et son impact sur la fréquentation du site – les structures venaient à peine d’être mises en place au moment de l’entrevue – la curiosité et les questions posées lors de l’installation laissent supposer qu’elles auront l’effet escompté.

Trois de ces structures ont aussi été placées au centre-ville afin qu’elles servent de bornes d’orientation pour diriger les visiteurs vers les commerces, les restaurants et les attraits du centre-ville.

« C’est notre première expérience » ajoute Anne-Laurence Dumont. « Le fait que le mobilier soit autoportant, tout comme la possibilité qu’il offre de changer les expositions affichées en cours de saison sont définitivement des plus. La Ville pourra sûrement leur trouver de multiples utilisations » conclut Anne Laurence Dumont.

L’exposition La terrasse Turcotte au fil du temps est présentement en cours.